sbandieratori

Les traditions populaires de Florence

Les traditions populaires et les reconstitutions historiques représentent un témoignage important de la mémoire d’une communauté. Revivre certains évènements, qu’ils soient mêlés de sacré et de profane ou hérités de l’histoire de notre ville et de notre territoire, c’est aussi mieux connaître l’identité de Florence et la préserver.

Le Calcio storico, le Scoppio del carro (explosion du char), la Rificolona ne sont que quelques-unes des traditions florentines les plus populaires.
Elles remontent à la nuit des temps et attirent chaque année des milliers de citoyens et de visiteurs. Dans de nombreux cas, elles sont le résultat d'héritages anciens où les origines religieuses se mêlent à la culture populaire ; dans d'autres,  elles dérivent d’événements de nature historique ou mythique.

Le Calcio Storico florentin a des origines très anciennes et voit s'affronter quatre équipes  - correspondant aux quartiers historiques - dans un match plutôt "dur" ; la finale du tournois, après les deux matchs éliminatoires se dispute le 24 juin, lors de la fête du saint patron de la ville, Jean Baptiste. Tous les matchs sont précédés par le spectaculaire cortège historique de la République florentine. Les célébrations se terminent par le spectacle des « Fochi », les traditionnels feux d’artifice illuminant le ciel de la ville.

Le Scoppio del carro date de la première croisade lorsque quelques pierres du Saint-Sépulcre servant à allumer le feu sacré, furent ramenées à Florence. Le matin de Pâques, accompagné de plusiers processions en costumes, le char rejoint la place du Duomo (entre la cathédrale et le Baptistère) ; pendant la messe, la "colombina (petite colombe mécanique)" du maître-autel atteint le char, déclenchant ses feux d'artifice bariolés.

La Rificolona a lieu le soir du 7 septembre, lorsque grands et petits illuminent joyeusement la ville avec leurs lanternes en papier multicolore (rificolone). Les cortèges, provenant des différentes rues du centre, se dirigent vers Piazza Santissima Annunziata, lieu d'origine de l'événement : ici se tenait une foire (la Fierucola) qui attirait de partout des paysans, des marchands et des pèlerins, avec leurs lanternes typiques.

S'il est vrai que ces trois traditions florentines populaires sont les plus connues, il en existe bien d'autres qui animent la ville tout au long de l'année: la spectaculaire Cavalcade des Rois Mages (le 6 janvier), les célébrations pour l'Elettrice Palatina (le 18 février), la fête du Nouvel An florentin (qui, jusqu'en 1750, était célébré le 25 mars, date de l'Annonciation), le Trofeo Marzocco (une compétition entre des lanceurs de drapeaux provenant de toute l'Italie sur Piazza Signoria) le 1er mai, la Fiorita (Piazza Signoria, le 23 mai), en mémoire du martyre de Jérôme Savonarole et de ses confrères dominicains, la fête de Sainte Anne (le 26 juillet, en souvenir de la libération de la tyrannie du duc d'Athènes en 1343), celle de Saint Laurent, patron de Florence avec Saint Jean (10 août). Une autre célébration est dédiée à San Zanobi, important évêque de Florence du début du Ve siècle : le 26 janvier, on commémore la mort du saint et le miracle de « l’arbre (re)fleuri » : au passage des reliques du saint  - lors de leur transfert dans l'ancienne cathédrale de Santa Reparata - un orme complètement sec serait redevenu vert, en plein hiver (la colonne à côté du Baptistère en est le témoignage). Le Carro Matto, tradition ancienne liée à la culture du vin, se déroule le quatrième samedi de septembre. Enfin, le 30 novembre, Florence et toute la région célèbrent la Fête de la Toscane,  en mémoire de l'abolition de la peine de mort (1786) en vertu du décret du Grand Duc de Toscane, Pietro Leopoldo.

Pour le calendrier complet des festivités florentines, consultez ce lien.

Pour avoir un aperçu, regardez la vidéo :

Itinéraire à pied
Détails
Commune
COMMUNES:
Firenze